BFMTV

Un patch fait fondre les poignées d'amour chez les souris

-

- - Image d'illustration/AFP

Les souris ont des poignets d'amour. Ce fait étant établi, une étude révèle qu'un patch administrant un antidiabétique, aurait fait fondre les poignets d'amour chez des souris. Cette étude publiée ce vendredi démontre que les effets pourraient être similaires chez l'homme, et donc l'aider à combattre obésité et diabète avec moins d'effets secondaires.

Ce pansement, qui n'a pas encore été testé cliniquement, est muni de plusieurs dizaines de micro-seringues, qui transforment les tissus adipeux blancs en graisse brune, génératrice de chaleur, ce qui brûle des calories, explique l'étude publiée dans la revue ACS Nano.

Une arme efficace contre l'obésité et le diabète

La graisse brune est plus présente à la naissance, sa fonction principale étant de générer de la chaleur pour aider les nouveau-nés à réguler leur température. En brûlant des calories, le gras brun conduit à une perte de poids en stimulant le métabolisme, ce qui pourrait être une arme efficace contre l'obésité et le diabète.

La graisse blanche en revanche, fait grossir en stockant les réserves d'énergie sous forme de triglycéride, des lipides. Les chercheurs à l'origine de cette étude cherchent donc à développer un traitement transformer la graisse blanche en gras brun.

Une diminution de 20%

Les chercheurs ont placé pendant quatre semaines deux timbres transdermiques de chaque côté de l'abdomen de rongeurs obèses, un avec un antidiabétique et l'autre avec un placebo. D'autres souris n'ont eu aucun traitement.

Les bourrelets de graisse ont diminué de 20% du côté où avait été appliqué le patch contenant l'antidiabétique comparativement à celui du placebo. Les chercheurs ont aussi constaté une nette diminution du taux de glucose sanguin chez les souris traitées comparativement à un groupe témoin.

S.Z avec AFP