BFMTV

Le selfie n'a pas la cote sur les applications de rencontres

Une étudiante prend un selfie aux Etats-Unis, le 28 octobre 2014. (Illustration)

Une étudiante prend un selfie aux Etats-Unis, le 28 octobre 2014. (Illustration) - Paul J. Richards - AFP

Pour séduire sur les sites de rencontres, privilégiez le naturel et les portraits en pied. Autrement dit, bannissez les selfies, c'est un conseil tiré d'une étude d'OpinionWay publiée ce jeudi.

Un sourire, oui, un selfie, non. Pour capter l'attention sur les applications de rencontres, mieux vaut privilégier le portrait en pied au selfie, indique une étude d'OpinionWay publiée jeudi.

Moins d'un Français sur cinq (17%) dit avoir "envie d'en savoir plus" sur une personne qui afficherait un selfie en photo de profil. Ce chiffre tombe à 13% chez les 65 ans et plus.

Du naturel avant toute chose

Sur les applications de rencontres, les clés du succès résident plutôt dans le sourire et le naturel, selon l'étude. 83% des sondés se disent potentiellement intéressés par une personne qui sourit sur sa photo de profil.

Pour capter l'attention, les portraits (77%) et les photos "naturelles" (75%) sont également des valeurs sûres. Signe de l'importance accordée au physique, une personne "qui montre très distinctement son visage mais pas sa silhouette" n'aurait que 55% de chances de "capter l'attention".

Pour autant, ce chiffre tombe à 28% pour une personne qui, au contraire, montrerait "l'ensemble de sa silhouette et moins distinctement son visage".

Et surtout pas de retouches

82% des Français se refuseraient par ailleurs à publier une photo d'eux retouchée sur leur profil, un chiffre qui passe à 73% chez les sondés se déclarant inscrits sur un site ou une application de rencontres.

Selon une autre étude réalisée en mai 2014 par le même institut, le selfie serait pratiqué par 62% des adolescents âgés de 14 à 18 ans, un âge où la quête d'identité et l'affirmation de soi prennent tout leur sens. En comparaison, seuls 22% des adultes pratiquent ce genre d'autoportraits. De manière plus générale, 90% des Français prennent des photos avec leur téléphone et 40% les diffusent sur les réseaux sociaux. La généralisation du selfie lui a valu de rentrer officiellement dans le dictionnaire Le Robert.

*L'étude d'OpinionWay pour Nikon et l'application Happn a été réalisée en ligne les 14 et 15 janvier auprès de 1.011 personnes selon la méthode des quotas.

D. N. avec AFP