En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les gendarmes ont procédé à des contrôles routiers aux abords du festival.
 

Le directeur du festival Issoudun Reggae Temple, qui se déroulait du 18 au 20 novembre dans l'Indre, a adressé un courrier au préfet pour réclamer des explications sur le dispositif de sécurité trop important selon lui. Il y voit une volonté de la part des autorités de "stigmatiser" des festivaliers. La préfecture défend "le bien-fondé du dispositif".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire