violences conjugales
 

Laura, 31 ans, témoigne sur notre antenne des violences conjugales présumées subies en avril 2018 sous les yeux de sa fille de 2 ans. Aujourd'hui, elle dit ne pas comprendre la décision de remise en liberté de son ex-compagnon et agresseur présumé et craindre pour sa vie.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire