Mis à jour le

En février dernier, le Canard enchaîné dévoilait la surveillance de clients et collaborateurs. Le directeur général a fait son mea culpa et annonce une réforme du mode de gouvernance de la filiale française.

Votre opinion

Postez un commentaire