BFMTV

Hausse des demandes de "retours aidés" d'immigrés avec le coronavirus

Un demandeur d'asile (Image d'illustration)

Un demandeur d'asile (Image d'illustration) - LIONEL BONAVENTURE

Les demandes d'aides au retour volontaire sont un programme qui leur permet de toucher de l'argent s'ils acceptent d'être rapatriés dans leur pays d'origine.

La France a enregistré ces dernières semaines une hausse des demandes d'aides au retour volontaire, notamment de la part d'immigrés inquiets des conséquences du coronavirus et qui abandonnent leur demande de droit d'asile, a annoncé jeudi l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii).

"Nous avons actuellement plus de 1000 demandes d'aides au retour volontaire venant pour beaucoup de pays d'origine sûrs", a expliqué Didier Leschi, directeur général de l'Ofii, un organisme sous tutelle du ministère de l'Intérieur.

Ces demandes concernent notamment la Géorgie et l'Albanie, considérés par la France comme garantissant une protection contre les persécutions et les mauvais traitements, mais aussi la Guinée et l'Afghanistan, vus eux comme des pays moins "sûrs". "Avec le Covid, les personnes ont besoin de rentrer voir leur famille mais s'inquiètent aussi des mauvaises perspectives économiques dans leur secteur en France à cause du confinement", a expliqué Didier Leschi, qui souhaite que "les vols reprennent le plus tôt possible pour satisfaire toutes les demandes".

Plus de 177.822 demandes d'asile en 2019

En 2018, sur l'ensemble de l'année, 4775 personnes avaient bénéficié de "départs volontaires aidés", un programme qui leur permet de toucher de l'argent s'ils acceptent d'être rapatriés dans leur pays d'origine.

Lundi, l'Ofii, en lien avec l'ambassade d'Albanie, va ainsi affréter un vol pour 107 volontaires albanais (54 adultes, 53 enfants) qui ont demandé une aide au retour volontaire. Selon Didier Leschi, "la prochaine étape c'est un vol pour la Géorgie".

"C'est le premier vol de cette ampleur" depuis le confinement "et la prochaine étape sera un vol pour la Géorgie", ajoute Didier Leschi. Le 2 juin, 17 Arméniens étaient rentrés par un vol spécial.

L'aide au retour volontaire s'adresse aux personnes en situation irrégulière en France, ayant reçu une Obligation de quitter le territoire français (OQTF) ou bien aux demandeurs d'asile qui souhaitent mettre un terme à la procédure de demande d'asile ou pour laquelle elles ont obtenu une réponse négative. En 2019, la France a enregistré plus de 177.822 demandes d'asile.

C.Bo. avec AFP