BFMTV

Grève des taxis: les gardes à vue ont été levées

Grève des taxis: 110 interpellations et 70 gardes à vue à Paris

Grève des taxis: 110 interpellations et 70 gardes à vue à Paris - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Les syndicats de taxis appellent à une grève nationale reconductible contre la concurrence des voitures de tourisme avec chauffeur. Des dizaines de gardés à vue ont été relâchés annonce le parquet.

Les taxis parisiens ne faiblissent pas et leur mouvement de grève nationale est reconductible. Ils entendent bien peser de tout leur poids face aux VTC et la concurrence déloyale de ces derniers. Le gouvernement a pourtant annoncé mardi soir la nomination d'un conciliateur pour parvenir à une concurrence "équilibrée". Mais cela ne semble avoir calmé personne et les syndicats ne sont pas convaincus. Mardi soir une centaine de taxis se sont rassemblés place de la Concorde à Paris, puis Gare de Lyon...et à Orly, environ 200 voitures bloquaient toujours la desserte de l'aéroport et la prise en charge des clients. Et parmi ces taxis plus d'une centaine ont été interpellés par la police qui est passé à la manière forte pour déloger les grévistes. Toutes les gardes à vue ont été levées dans la matinée annonce le parquet.

Thomas Thevenoud, député PS de Saône et Loire, nommé à la tête de la mission de concertation pour mettre fin à la guerre des taxis était sur RMC ce mercredi matin. Il appelle bien sûr au calme et au dialogue. (voir a vidéo)

|||Grève des taxis - bilan mercredi matin :

Il y a eu 36 véhicules à la fourrière, 110 interpellations et 64 gardes à vue pour entrave à la circulation. Il restait 3 personnes en garde à vue ce mercredi matin à 7h, elles avaient toutes été libérées avant 9h30 selon la parquet. On ne sait pas encore s’il y aura des suites judiciaires.

La rédaction