BFMTV

Grande-Synthe: le nouveau camp au complet avec 1.500 migrants

A Grande-Synthe, le nouveau camp de la Linière est "complet" avec 1.500 migrants présents - Lundi 14 mars 2016

A Grande-Synthe, le nouveau camp de la Linière est "complet" avec 1.500 migrants présents - Lundi 14 mars 2016 - AFP

Le nouveau camp de réfugiés de Grande-Synthe (Nord), proche de Dunkerque et qui accueille 1.500 migrants, essentiellement des Kurdes, est "complet", a indiqué lundi le maire écologiste Damien Carême.

"On est complet, on ne peut plus en accueillir plus. On a fait notre part, comme le colibri", a déclaré le maire EELV de cette ville de plus de 20.000 habitants en référence au conte du petit colibri qui éteint le feu d'une goutte d'eau.

"On ne peut pas avoir un camp de 1.500 ad vitam aeternam et il n'est pas extensible à l'infini. Il faut savoir dire 'stop'", a-t-il ajouté à l'occasion d'une conférence de presse.

Le nouveau camp de la Linière

Grande-Synthe, ancien petit port de pêche de la mer du Nord qui avait été complètement transformé par l'implantation de l'usine sidérurgique Usinor dans les années 1960, a accueilli pendant un peu moins d'un an des migrants dans le camp particulièrement insalubre du Basroch.
La semaine dernière, la municipalité a effectué le déménagement vers un nouveau camp, situé à une trentaine de minutes du centre ville, baptisé la Linière.

Ce nouveau camp, constitué de cabanons en bois, a été construit par Médecins sans frontières (MSF), sans l'aval de l'Etat.

A.-F. L. avec AFP