Immeubles à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, en mai 2018.
 

Le Grand débat national ne connaît pas un grand emballement au sein des quartiers sensibles. Mais de plus en plus d'acteurs locaux s'activent pour faire entendre la voix des habitants.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire