En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jacqueline Sauvage et sa fille à Blois le 3 décembre 2015.
 

Les magistrats ne décollèrent pas après la décision de François Hollande de gracier totalement Jacqueline Sauvage, condamnée à deux reprises à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent. Ils dénoncent une mesure "hypocrite".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • Facebook-708124879353716
    Facebook-708124879353716     

    Je ne me souviens pas d'avoir vu une quelconque indignation de leur part lorsqu'il y a eu l'affaire du mur des cons. Que ces gens restent à leur place, et surtout qu'ils la ferme

  • Jef427
    Jef427     

    Et ben Hollande il aura au moins fait une bonne action dans sa vie!

  • lilou85
    lilou85     

    lors d'une émission tv qui réunissait cette magistrate et un syndicaliste de la police nationale lors de leur dernière grève, j'ai été surprise de voir que, comme le policier ne se laissait pas faire, cette dame a purement quitté la table où ils s'étaient réunis pour discuter des problèmes justice/police.

  • Facebook-816882875052632
    Facebook-816882875052632     

    Les Juges aujourd'hui se prennent pour des Dieux intouchables ,C'est devenu une caste . Ils devraient avoir honte de protester quand ces messieurs remettent en liberté des violeurs-tueurs récidivistes . Ils ont ont tué au moins 4 femmes aprés avoir libéré des violeurs qui n'avaient pas fini leur peine !!!!!
    Les juges peuvent juger les politiques et le peuple
    Mais qui peut les juger ?????? personne .

  • grincheux007
    grincheux007     

    Madame Virginie Duval, on ne commente pas une décision de justice. Si vous n'êtes pas satisfaite de votre job, vous pouvez démissionner.

  • Facebook-10152687335601358
    Facebook-10152687335601358     

    Que les magistrats s'occupent sérieusement de Christine Lagarde avant de parler de clientélisme...
    La justice du Droit est bien trop éloignée de la justice des Justes.

  • 109600
    109600     

    Replongez vous dans vos archives les petits juges.
    "
    Marie Lauze, âgée de 40 ans, journalière à Cournon, canton de Pont-du-Château, est accusée d’avoir tué son mari.
    Dans la soirée du 5 août 1894, Alexis Sauvat rentre à son domicile, ivre comme c’est souvent son habitude. Sur un prétexte insignifiant, il se dispute alors vivement avec son épouse, allant jusqu’à la frapper violemment. Leur fils Pierre, âgé de 14 ans, réveillé par le bruit de la dispute subit aussi les foudres d’Alexis Sauvat qui le fait « rouler sur le plancher » et« dégringoler l’escalier ». Dans la nuit, Marie Lauze décide alors de commettre l’irréparable. Elle « s’approcha du lit dans lequel il (son mari) reposait endormi et, s’armant d’un bâton, lui en asséna plusieurs coups sur la tête avec une telle violence que le crâne fut fracturé et que la mort fut instantanée ».
    En novembre 1894, après une enquête et une instruction rapides, l’accusée est finalement acquittée. A la question« l’accusée […] est-elle coupable d’avoir […] commis volontairement un homicide », la réponse du Jury est « Non ».
    Plus troublant et paradoxal, à la question « l’accusée est-elle coupable d’avoir […] volontairement porté des coups et fait des blessures », la réponse du Jury est à nouveau « Non ». Encore plus étonnant, l’ultime question : « ces coups et blessures, faites volontairement, mais sans intention de donner la mort, l’ont-ils pourtant occasionnée » ? La réponse du Jury est définitivement « Non ».
    La personnalité violente du mari, ainsi que le fait que l’accusée bénéficie d’une réputation irréprochable, ont clairement joué en faveur de cette dernière."

  • beaudolo
    beaudolo     

    Pourquoi les magistrats ont-ils le droit de se syndiquer et les militaires non? Leur fonction de magistrat est aussi stratégique pour le bon fonctionnement de l'Etat que celle des militaires!

  • beaudolo
    beaudolo     

    "décision personnelle" et "humaine" et...politique, imaginez qu'il décide de se présenter quand même pour unifier la gauche qui n'y parvient pas et donc de ne pas passer par la primaire? Se présenter comme un acte de "salut publique"!!!!!! Il est capable de tout mais, à mon avis , pas d'y renoncer!!!!!

  • AJED.org
    AJED.org     

    Les propos de Virginie DUVAL, présidente de l'Unions Syndicale des Magistrats sont scandaleux. Si la justice de notre pays est "humaine", Jacqueline Sauvage ne serait pas en prison. Un jury populaire peut aussi se tromper, tout comme les magistrats professionnels qui condamnent plus sévèrement la petite délinquance à de la "prison ferme" contrairement aux nombreuses personnalités publiques qui bénéficient d'un favoritisme indiscutable. Nous pensons que la justice française ne sera jamais indépendante si aucune autorité de surveillance citoyenne nous assure de sa pleine "indépendance".

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire