BFMTV

Généraliste, ophtalmo, dermato: les délais d'attente s'allongent encore

Il faut en moyenne 111 jours de délai pour avoir un rendez-vous chez un ophtalmologue.

Il faut en moyenne 111 jours de délai pour avoir un rendez-vous chez un ophtalmologue. - Mehdi Fedouach - AFP

Le système de soins français s'est dégradé à l'hôpital comme dans les cabinets médicaux et, en premier lieu, les délais d'attente pour un rendez-vous, estime une majorité de personnes interrogées dans le cadre d'une étude Ifop publiée mardi.

Embouteillage chez les blouses blanches: 62% des personnes interrogées jugent que la situation s'est détériorée à l'hôpital et 52% sont du même avis pour la médecine de ville, d'après une étude réalisée par l'Ifop* pour Jalma, un cabinet de conseil spécialisé en santé, publiée par Les Echos. La raison principale pour 40% des personnes interrogées: le temps d'attente pour obtenir un rendez-vous.

Dans les cliniques privées, la dégradation est due avant tout aux sommes restant à la charge du patient qui se sont alourdies, selon 42% des réponses.

64% renoncent à aller chez un spécialiste

Plus que le coût de la consultation, les délais d'attente expliquent pourquoi certains patients baissent les bras. Pour cette raison, plus de la moitié des personnes interrogées disent avoir déjà renoncé à des soins (55% pour un généraliste, 64% pour un spécialiste). 

Cette proportion est en constante augmentation par rapport aux années précédentes. Un patient sur trois évoque le prix de la consultation chez le généraliste comme cause de renonciation (46% chez un spécialiste), tandis qu'un sur cinq cite l'éloignement du domicile pour un généraliste (un tiers pour un spécialiste).

Rendez-vous chez l'ophtalmo: 111 jours de délais

Pour décrocher un rendez-vous chez un ophtalmologue, il faut attendre en moyenne près de 4 mois (111 jours), 57 jours pour un gynécologue, 50 pour un dermatologue ou 42 pour un cardiologue. Psychiatre, rhumatologue ou ORL sont accessibles au bout d'environ un mois d'attente.

Du côté de l'hôpital, ce n'est guère mieux: il faut 81 jours de patience avant de rencontrer un ophtalmologue, 56 pour un dermatologue ou un rhumatologue, et environ un mois et demi pour un cardiologue ou un gynécologue.

Parmi ceux qui renoncent à consulter dans des cabinets faute de délais raisonnables ou de prix trop élevés, un tiers environ s'est rabattu vers les urgences d'un hôpital, soit un coût conséquent pour la Sécurité sociale.

*L'étude a été réalisée en ligne, du 28 octobre au 3 novembre, auprès d'un échantillon de 1.021 personnes représentatif de la population française.

M. P. avec AFP