× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Image d'illustration d'un type de bracelet électronique utilisé actuellement en France.
 

"On était à un décès tous les trois jours, cette année on est plutôt à un tous les deux jours", s'alarme Gwenola Joly-Coz, présidente du tribunal de grande instance de Pontoise.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire