BFMTV

Faut-il vraiment avoir peur du compteur Linky?

D''ici 2021, tous les foyers seront équipés du nouveau compteur électrique Linky.

D''ici 2021, tous les foyers seront équipés du nouveau compteur électrique Linky. - BFMTV

La tension monte autour du nouveau compteur électrique Linky. Plus de 80 communes s'opposent à son déploiement à cause des ondes potentiellement dangereuses qu'il émet. Néanmoins, les risques paraissent infimes.

Un petit boitier jaune qui rend vert de peur certains consommateurs. Prénommé Linky, il est le nouveau compteur électrique d'ERDF. Son installation a déjà commencé un peu partout en France. Mais à Saint-Macaire en Gironde, la fronde s'organise.

"C'est l'horreur. On va encore avoir de gros problèmes avec des champs magnétiques qui vont circuler partout", estime un riverain. "On est envahi d'ondes avec le wifi, la radio et les mobiles", surenchérit un autre.

Linky mesure et envoie votre consommation au quotidien. Cette opération émet des ondes potentiellement dangereuses. La mairie a donc décidé de les interdire.

"Les compteurs communicants vont envoyer dans les fils du logement des informations qui vont faire un rayonnement permanent. On y est soumis même la nuit", déplore Stéphane Lhomme, conseiller municipal (EELV).

Vraiment dangereux?

Certes, Linky utilise les CPL (Courants porteurs en ligne) pour transmettre ses données. Mais les émissions électromagnétiques ne sont pas classées "cancérogènes" mais "cancérogènes possibles" par l'Organisation mondiale de la Santé. Autrement dit, cela signifie qu'aucune étude n'a prouvé un réel danger. Par ailleurs, ses rayonnements sont extrêmement faibles, de l'ordre de 0,1 v/m. Pour l'opérateur, les craintes ne sont donc pas justifiées.

"Le compteur Linky émet 150 fois moins fort qu'une ampoule basse consommation et 1.000 fois moins qu'un réfrigérateur", indique Thierry Gibert, directeur régional d'ERDF Aquitaine Nord.

Mais ce message ne suffit pas à calmer toutes les inquiétudes. Ces dernières semaines, plus de 80 communes ont pris des arrêtés pour faire interdire la pose de ces compteurs jaunes. Mais d'ici 2021, tous les foyers, sans exception, devront en être équipés. Ce déploiement totalise près de 35 millions de boîtiers.

P. P. avec Antoine Heulard et Eve Castaing