En cavale et soupçonnée du meurtre de son mari, un bijoutier, Fatima Anechad sera jugée le 9 mai par défaut.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire