Montpellier université
 

Le doyen démissionnaire et le professeur de droit mis en cause ont été placés en garde à vue mercredi.

Votre opinion

Postez un commentaire