BFMTV

Explosion rue de Trévise à Paris: le déblaiement des gravats commence lundi

La rue de Trévise le 12 janvier.

La rue de Trévise le 12 janvier. - Carl LABROSSE / AFP

Les travaux de l'immeuble situé au 6, rue de Trévise à Paris devaient initialement débuter la veille du confinement. Ils devraient s'étaler sur une période de trois mois.

Le tribunal de Paris a autorisé, ce lundi, le démarrage des travaux de déblaiement des sous-sols de l'immeuble situé au numéro 6 de la rue de Trévise (IXe arrondissement), plus d'un an après la violente explosion au gaz survenue le 12 janvier 2019, a appris Le Parisien

Les travaux devaient initialement commencer la veille du confinement, a indiqué le quotidien, mais avaient été repoussé. Ils devraient durer trois mois. 

"Cette opération de déblaiement est cruciale. Elle permettra d'achever l'étude de la structure des immeubles des 4 et 6, rue de Trévise et du 13 rue Sainte-Cécile qui, dans cette attente, demeurent toujours frappés d'un arrêté municipal d'interdiction d'accès et d'occupation", a expliqué Jacques Gianoly, président du conseil syndical du 6, rue de Trévise, au Parisien

Les habitants pourront-ils réintégrer l'immeuble?

Après les travaux, des études seront menées par des experts pour savoir si les habitants pourront réintégrer leur immeuble ou non. Ils auront également le droit de venir récupérer leurs meubles à partir du mois de septembre. 

Le 12 janvier 2019, une explosion avait fait quatre morts rue de Trévise à Paris, auxquels s'ajoutaient soixante blessés.

Une expertise commandée par des juges d'instruction avait établi, en décembre dernier, que l'explosion était due à la "rupture d'une canalisation de gaz" et était liée à des "manquements" de la ville de Paris et d'une entreprise de travaux publics, selon le procureur de Paris.

Clément Boutin