BFMTV

Evacuation d'un bidonville à Grenoble

Camp de Roms de Bobigny au nord-est de Paris avant son évacuation. (Illustration)

Camp de Roms de Bobigny au nord-est de Paris avant son évacuation. (Illustration) - Martin Bureau - AFP

L'évacuation d'un bidonville abritant quelque 300 personnes à Grenoble était en cours mercredi matin, à la demande de la municipalité EELV-Parti de Gauche, a-t-on appris auprès de la mairie. Le démantèlement de ce camp, baptisé "bidonville Esmonin", avait été annoncé à la mi-mai par le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle qui avait dit vouloir garantir "la sécurité des populations" des "réseaux mafieux" s'y étant développés. Eric Piolle avait alors indiqué son intention d'appliquer la circulaire Valls de 2012 un texte qui prévoit l'accompagnement des familles roms en cas de démantèlement de leurs campements.

La présence de ce bidonville installé à coté du centre commercial Grand Place, tout près d'Echirolles, qui a compté jusqu'à 400 habitants, dont 200 mineurs, suscitait de fortes tensions avec le voisinage depuis plusieurs mois. D'importantes forces de police étaient déployées devant le camp mercredi matin, selon plusieurs témoignages.

"Personne ne dormira à la rue" le soir de l'évacuation, avait indiqué la municipalité mardi, en précisant que la mairie prendrait en charge une partie de l'hébergement tandis que l'État avait débloqué des fonds pour loger les autres habitants du bidonville. La municipalité, qui a pris un arrêté d'évacuation cette semaine, a ensuite demandé le concours de la force publique pour procéder à cette évacuation.

la rédaction avec AFP