BFMTV

Euro Millions : les "bons réflexes" de la richesse

-

- - -

Comment apprendre à être riche ? Pour aider les gagnants, la Française des jeux offre trois livrets pour les aider à se familiariser avec leur nouvelle vie.

En quelques instants, le gagnant français de la cagnotte de l’Euro Millions rejoint le club très restreint des 72 Français ayant gagné au moins 15 millions d’euros à la loterie européenne. Maintenant, il va devoir apprendre à être riche. Tout un travail.

En effet, le gagnant, resté anonyme, doit connaître en ce moment une "phase de sidération", explique Brigitte Roth, responsable du service des relations clients de la Française des Jeux (FDJ). "Gagner une grosse somme à l'Euro Millions ou au Loto, c'est un peu comme un enfant qui regarde un dessin animé à la télévision et qui verrait quelques instants plus tard le personnage entrer dans sa chambre", indique-t-elle.

Se familiariser avec la richesse

Comment utiliser cet argent ? Son pactole pourrait lui rapporter quelque 800.000 euros par mois sans toucher au capital. Selon une enquête d'Harris Interactive menée pour la FDJ en avril 2011 dans les pays participant à l'Euro Millions, 27% des personnes interrogées estiment qu'un gain de 100 millions d'euros leur permettrait avant tout de régler leurs dettes. 38% s'offriraient un tour du monde et 19% une nouvelle voiture.

Le gagnant aux 170 millions d'euros - tout comme les grands gagnants du Loto et d'Euro Millions (plus d'un million d'euros, cent personnes par an) - va recevoir avec son chèque un coffret de la FDJ intitulé "Voyage entre deux mondes", soit trois livrets pour l'aider à se familiariser avec son gain et sa nouvelle vie.

Le premier livret ("Voyage vers votre nouveau patrimoine") énumère les "bons réflexes" à adopter : déposer son chèque "au plus tôt", faire un premier placement d'attente, "prendre le temps de la réflexion", utiliser les services de spécialistes.

L'anonymat garanti

Le deuxième ("Guide de vos voyages") propose un "suivi individuel" aux gagnants et quatre services : "ateliers pédagogiques" pour se familiariser avec le vocabulaire de la finance; "journées d'échanges et débats" entre gagnants, sous la houlette de psychologues et de sociologues; "moments de convivialité" comme des dîners entre gagnants; "rencontres gagnantes" (expositions, visites de lieux historiques, ventes aux enchères).

Dans tous les cas, la FDJ "garantit l'anonymat". Près de deux cents gagnants, dit la FDJ, utilisent chaque année l'un de ces services. Le troisième livret ("Voyage vers vos nouvelles émotions") évoque là encore les "bons réflexes": "libérer sa joie et exprimer ses émotions", "admettre l'incroyable", "donner du temps au temps" ou "organiser sa générosité".

La FDJ est "toujours en contact" avec le gagnant du Calvados, qui "va très bien" et a "investi, comme il l'avait annoncé, dans l'économie française".

L.B avec AFP