BFMTV

Entre 300 et 400 kilos par jour: le vol de galets menace la plage d'Étretat

Malgré des panneaux signalant cette interdiction et une amende de 90 euros pour les contrevenants, les habitants d'Étretat ne peuvent que constater la transformation de leur littoral.

Chaque été, les habitants d'Étretat observent leur plage se vider de ses galets, souvent gardés en souvenir. Un geste que les touristes pensent sans conséquence, mais qui menace l'écosystème de la commune.

Indispensables, les galets freinent les vagues et protègent le village des tempêtes.

300 à 400 kilos de galets en moins par jour

Au fil des années, les habitants ont été forcés de constater un abaissement de la plage, où 300 à 400 kilos de galets sont volés chaque jour l'été. Avec près d'un million de touristes chaque année.

"Sur toute la plage, il manque une hauteur de 2 à 3 mètres, donc il faut les préserver, parce que c'est eux qui nous protègent", affirme Paulette Hamel, membre du collectif "Touche pas à mes galets", à notre antenne.

En réponse, la municipalité a installé des panneaux d'interdiction dans plusieurs langues le long du littoral. Aucune amélioration n'a encore été constatée par la commune, même si depuis 2009, une amende de 90 euros a été mise en place pour punir les voleurs de galets.

Alexandra Jaegy