BFMTV

Enfant sauvé par Mamoudou Gassama: la mère du petit garçon s'exprime

BFMTV
La mère du petit garçon suspendu au balcon d’un immeuble parisien, sauvé in extremis par Mamoudou Gassama, réagit à cet incident qui aurait pu être fatal.

Elle était à la Réunion, où elle réside, au moment des faits. Deux jours après le sauvetage d’un garçon de 4 ans et demi suspendu au balcon d’un immeuble parisien, la mère de l’enfant évoque ce lundi l’incident qui aurait pu être fatal: "Il aurait pu arriver pire. Pour l’instant je suis soulagée, pressée de retrouver mon mari et mon fils", confie-t-elle à Antenne Réunion.

"C’est la police judiciaire qui m’a appelée et qui m’a appris la nouvelle", explique-t-elle. "Et puis en discutant avec des personnes sur Facebook, on m’a appris qu’il y avait une vidéo qui circulait. Et j’aurais peut-être mieux fait de ne pas la voir."

"Je n'ai pas cuisiné mon mari"

Le père du petit garçon s’était absenté pour faire des courses lorsque l’enfant a basculé dans le vide, s'agrippant à un balcon de son immeuble. Et a tardé à rentrer parce qu’il a joué à Pokémon Go, comme l’a détaillé le procureur de la République de Paris, François Molins.

"Pour l’instant je ne sais rien, je n’ai pas cuisiné mon mari. Je pense qu’il a été assez éprouvé par la citation", explique la mère de l’enfant. "Il est allé récupérer mon fils en foyer, donc du coup mon fils rejoint son père. Mon mari est mis sous surveillance sociale, c’est normal après ce qui s’est passé."

La mère espère "retrouver" Mamoudou Gassama

Le père du garçonnet a été placé en garde à vue, puis déféré dimanche. Présenté ce lundi matin au parquet, il a reçu une convocation devant le tribunal correctionnel pour le 25 septembre prochain:

"Je ne justifie pas le geste de mon mari. On va dire que ça aurait pu arriver à d’autres personnes, comme c’est déjà arrivé à d’autres personnes. Mon fils a juste eu de la chance." Elle devra "se présenter aux services sociaux" ce mardi, et "être auditionnée aussi".

Le petit garçon doit sa survie à l’intervention de Mamoudou Gassama, jeune Malien de 22 ans, qui a escaladé plusieurs étages pour le sauver. Le jeune homme, en récompense de cet acte de bravoure, doit être régularisé en vue d’une naturalisation, et intégrer les sapeurs-pompiers.

"Merci", lui adresse la maman du petit garçon. "Il est récompensé pour son acte. Je peux vous assurer que savoir que son enfant aurait pu mourir dans d’atroces conditions sans que personne ne puisse réagir, oui, on ne peut que remercier cette personne. J’attendrai déjà de le retrouver, de voir si je peux le rencontrer."

B.P.