Mathilde Basset
 

"Je suis dans une usine d'abattage qui broie l'humanité des vies qu'elle abrite, en pyjama ou en blouse blanche", dénonce une jeune infirmière travaillant en maison de retraite. Elle a décidé de démissionner.

Votre opinion

Postez un commentaire