BFMTV

Un chercheur a trouvé comment rendre les élèves plus attentifs en classe

La rentrée des classes dans une école parisienne le 4 septembre 2017

La rentrée des classes dans une école parisienne le 4 septembre 2017 - Patrick Kovarik-AFP

Fini les élèves dissipés en classe. Un chercheur a développé un programme qui permet de rendre les enfants plus attentifs. Son expérimentation est concluante.

En ce lundi de rentrée scolaire, un chercheur a trouvé la recette miracle pour arrêter les bavardages et étourderies en classe. Comme le rapporte Le Figaro, Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l'Inserm et au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, a développé un programme qui permet de rendre les enfants plus attentifs.

"Des mécanismes identiques pour chacun"

Baptisé Atol, pour "attentif à l'école", ce programme d'apprentissage pratique permet d'expliquer aux élèves, de manière scientifique et pédagogique, comment le cerveau se concentre ou se dissipe. Il se présente sous la forme d'ateliers adaptés à chaque niveau scolaire. "L'idée est de les déculpabiliser en leur montrant qu'il s'agit de mécanismes identiques pour chacun", explique le chercheur, qui a publié en début d'année un ouvrage de vulgarisation, Les Petites bulles de l'attention.

"Tous les élèves peuvent évoluer vers une meilleure maîtrise de leur attention, avec des bénéfices durables jusqu'à l’âge adulte et la vie professionnelle", indique le projet.

"L'enseignant a des leviers sur l'attention de sa classe"

Concrètement, des enseignants sont formés lors d'ateliers collectifs à ces techniques, qui sont ensuite expliquées aux élèves par leurs professeurs. Le dispositif a déjà été expérimenté sur un millier d'enfants d'une quarantaine de classes, du CP à la cinquième, à Caluire-et-Cuire -dans la métropole lyonnaise- ainsi qu'à Grenoble. Et les résultats sont concluants.

"Tous ont renouvelé l'expérience car ils sont satisfaits des résultats: l'enseignant a désormais des leviers d'action sur l'attention de sa classe", précise Jean-Philippe Lachaux au quotidien.

Toucher 10.000 élèves d'ici l'année prochaine

Deux inspecteurs de l'Éducation nationale ont été séduits, selon Le Figaro. L'objectif est de toucher 10.000 élèves d'ici l'année prochaine. Puis toute une génération. Mais le programme manque de soutiens financiers. Atol a été financé par l'Agence nationale de la recherche à hauteur de 450.000 euros de 2014 à 2018.

"Nous abordons une phase critique: les demandes affluent mais nous n'avons pas les moyens d'aller faire nous-mêmes des conférences dans les écoles; nous réfléchissons donc à de nouveaux outils au service d'enseignants qui se trouveraient seuls, éloignés, mais encadrés."

Ci-dessous, une conférence de Jean-Philippe Lachaux sur le cerveau et l'attention.

Céline Hussonnois-Alaya