BFMTV

Tests salivaires à l'école: 1700 médiateurs envoyés en renfort jusqu'en juin

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer à l'Assemblée nationale à Paris le 19 janvier 2021

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer à l'Assemblée nationale à Paris le 19 janvier 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Jean-Michel Blanquer a annoncé ce mardi au micro de France Inter l'embauche de 1700 médiateurs, principalement des étudiants en médecine et en pharmacie, pour aider à la réalisation des tests salivaires dans les écoles.

La campagne massive de tests salivaires, démarrée dans les écoles de la zone A le 22 février, se poursuit depuis lundi dans les établissements scolaires de la zone C. Au micro de France Inter ce mardi, Jean-Michel Blanquer a annoncé l'emploi de 1700 médiateurs en renfort des infirmières et médecins scolaires, afin de les aider à la réalisation des tests dans les 61.510 écoles de France.

Des emplois étudiants de mars à juin

Interrogé par nos confrères de France Inter sur la surcharge de travail que représente cette campagne, le ministre de l'Education nationale a d'abord tenu à "rendre hommage aux infirmières et médecins scolaires, comme à l’ensemble du personnel ultra-mobilisé depuis le début de la crise."

"Parfois, ils peuvent ressentir une forme de fatigue devant tout ce qu’il y a à faire. C’est vrai, il y a énormément de travail", a-t-il reconnu.

Jean-Michel Blanquer a donc annoncé le recrutement de 1700 médiateurs, des "étudiants en médecine et en pharmacie", mais également dans d’autres domaines, précisant qu'ils ne réaliseront alors pas "de tâches de santé", pour prêter main-forte au "personnel mobilisé pour la réalisation des tests salivaires". Ils seront embauchés dès aujourd'hui et ce pour couvrir toute la période de la campagne de tests jusqu'au mois de juin.

Esther Paolini Journaliste BFMTV