BFMTV

Stress, programmes et sécurité: les profs font leur rentrée sur Twitter

Les enseignants ont fait leur rentrée une journée avant celle des élèves (photo d'illustration)

Les enseignants ont fait leur rentrée une journée avant celle des élèves (photo d'illustration) - AFP

Précédant leurs élèves, les enseignants ont fait leur rentrée ce mercredi. Sur les comptes Twitter des profs, humour et scepticisme sont de rigueur.

Une journée avant les élèves, quelques 860.000 enseignants ont repris le chemin de l'école ce mercredi. Angoisses, stress, incertitudes et enthousiasme... La rentrée 2016 se fait déjà sous le signe de la tension, avec une grève prévue le 8 septembre prochain. Sur Twitter, les profs ont livré, avec humour et parfois scepticisme, le récit de leur pré-rentrée. 

"Un nouveau métier"

Monsieur Le Prof, professeur d'anglais qui enseignait l'anglais depuis cinq ans comme remplaçant dans un collège, vient d'obtenir un poste fixe dans un lycée. Il explique à l'AFP : "Pour moi, c'est un nouveau métier. J'ai dû reprendre tous mes cours, j'étais habitué à mes pioupioux de sixième. Là, c'est fini". 

Et "chaque établissement a son fonctionnement, ses équipes de profs qui s'entendent plus ou moins bien, des photocopieuses qui fonctionnent là encore plus ou moins bien, des codes d'ordinateurs, des clés etc. Des dizaines de petites règles qu'il faut s'approprier. A chaque fois, c'est stressant".

Réformes et sécurités : les nouveautés de 2016

Cette rentrée se distingue par la mise en place de deux grandes réformes: celle du collège et l'introduction de nouveaux programmes. Les EPI (Enseignement pratique interdisciplinaire) sont une mesure phare de la réforme du collège. Ces cours prévoient l'enseignement de plusieurs disciplines, autour d'un même thème. Fortement contestée, notamment par FO, la ministre a ironisé mardi que cette réforme "n'est pas l'apocalypse annoncé".

Dans le contexte post-attentats, le renforcement de la sécurité dans les établissements est aussi une des mesures marquante de cette rentrée.

Des exercices "attentat-intrusion" seront organisés dès le collège et les académies déploient des alertes SMS. Les abords des écoles seront davantage sécurisés.

M.L. avec AFP