BFMTV

Le clip de rap de collégiens en hommage à Geneviève de Gaulle-Anthonioz

Une classe d'élèves de troisième a réalisé un clip de rap à la mémoire de la résistante Geneviève de Gaulle-Anthonioz qui fait son entrée mercredi au Panthéon. Les collégiens assisteront à la cérémonie.

Une leçon d’histoire en rap. Les collégiens de la 3e7 du collège Jean Zay de Cenon, près de Bordeaux, ont composé un clip en mémoire de la résistante Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Une vidéo qui leur a valu d'être les lauréats du concours "Panthéon 2015" organisé par le ministère de l'Education nationale et qui leur permettra d'assister mercredi à la cérémonie d'entrée au Panthéon mercredi en présence de François Hollande.

"Ce qui m'a marqué dans ce personnage c'est son histoire, que je trouvais très forte", explique Thibault. "Ça m'a touché parce que peu de femmes peuvent faire ça", ajoute Afsa. "Elle a été forte jusqu'à la fin", estime Céleste au sujet de la nièce du général de Gaulle qui, après s'être engagée dans la résistance et avoir été déportée pendant la Seconde guerre mondial, a lutté toute sa vie contre la pauvreté à travers l'association ATD Quart Monde notamment.

Un travail interdisciplinaire sur plusieurs mois

Ce projet a été réalisé sur plusieurs mois à travers un travail interdisciplinaire avec les professeurs de français, de musique, d'histoire, arts plastiques et la documentaliste. Ils ont ainsi visité le camp de Souge (deuxième camp de fusillés de France), la base sous-marine, le fort du Hâ (prison où les résistants étaient torturés) et le musée Jean-Moulin de Bordeaux. Ils se sont également imprégnés de la période par des documents, des livres et des DVD. Et ont enfin rencontré des anciens déportés.

Le clip a été tourné par les élèves de première du lycée option cinéma.

Voici le premier couplet de leur chanson:

"A 13 ans tu connaissais Hitler et ses idées.
Tu avais lu Mein Kampf' et le nazisme t’écœurait Mais à 20 ans, horreur! Tu as vu ton pays la France Envahi, écrasé, tu as choisi la Résistance Vichy t’appelait terroriste mais fière d’être rebelle. Tu combattais la peur pour la liberté immortelle Des tracts diffusés, des affiches arrachées. Des collabos t’ont dénoncée, la Gestapo t’a arrêtée".
K. L. avec Eve Castaing