BFMTV

L’épreuve de philosophie consiste à "questionner la question" selon Vincent Cespedes

BFMTV

Comme chaque année, le baccalauréat s’est ouvert avec l’épreuve de philosophie. Vincent Cespedes, écrivain et ancien professeur de philosophie, est invité sur le plateau de BFMTV.

L’enjeu de la dissertation de philosophie est ambitieux : "chercher la vérité sur le long terme" sur des questions "universelles" et "intemporelles". Il faut mettre en place une pensée critique, autrement dit, le candidat doit être capable de "peser le pour et le contre".

Cette année, certains sujets ont porté sur le travail. En terminale, on apprend que les racines du mot travail viennent de "torture". L’idée est de comprendre que c’est la peine de l’Homme après qu’Adam et Eve ont été chassés du jardin d’Eden.

Philosophie, épreuve reine

-
- © -

La tradition française veut que la philosophie soit l’épreuve reine au baccalauréat. "On cherche à ce qu’ils cherchent", voilà l’objectif des professeurs de philosophie. "Au contraire des autres matières, on ne veut pas qu’ils affirment mais qu’ils se posent des questions". Selon Vincent Cespedes, malgré les degrés d’appréciations sur les notes données aux copies, l’évaluation en philosophie est aussi objective que pour les mathématiques.