BFMTV

Eclipse à l'école: le premier syndicat d'enseignants dénonce des "consignes contradictoires"

Personnes regardant une éclipse après avoir chaussé des lunettes de protection spéciales. (Illustration)

Personnes regardant une éclipse après avoir chaussé des lunettes de protection spéciales. (Illustration) - Saeed Kahn - AFP

Si l'idée de supprimer la récréation avait été évoquée, les professeurs des écoles ne savent toujours pas ce qu'ils pourront faire ou non vendredi matin, au moment de l'éclipse solaire qui sera visible depuis la France. Ils demandent des éclaircissements sur la conduite à adopter.

La pédagogie doit-elle faire les frais d'un principe de précaution appliqué avec trop de zèle? C'est en substance la question posée par le premier syndicat d'enseignants à la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem qui dénonce "des consignes contradictoires" au sujet de la conduite à adopter pendant l'éclipse solaire partielle de vendredi matin.

"Alors qu'une information nationale a été envoyée aux écoles pour permettre une observation de l'éclipse en toute sécurité, des notes départementales ou de circonscription appellent maintenant à confiner les élèves dans les classes, à calfeutrer les fenêtres, quand elles n'interdisent pas formellement de mener une activité encadrée", indique Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, dans une lettre à Najat Vallaud-Belkacem.

Quid des activités pédagogiques préparées en amont?

"De nombreux enseignants qui ont programmé depuis des semaines l'exploitation pédagogique de ce phénomène exceptionnel avec leurs élèves nous interpellent actuellement. Aujourd'hui, ils ne savent plus que faire face à ces consignes contradictoires ou même aux interpellations de parents inquiets", précise-t-il. S'il juge nécessaire "d'informer largement sur les mesures de précaution, il est également essentiel d'autoriser l'observation de l'éclipse" quand elle a "été préparée en respectant les règles de sécurité", fait-il valoir.

Il demande "une consigne claire", permettant "aux équipes enseignantes qui le souhaitent de faire profiter leurs élèves en toute sécurité de ce phénomène naturel et scientifique rare, inscrit dans les programmes scolaires".

Ne pas sortir du tout ou juste prendre en compte le risque?

Le ministère de l'Education nationale a relayé auprès des écoles et des établissements scolaires les consignes de sécurité de la direction générale de la santé, rappelant les risques et moyens de prévention.

Eduscol, le portail national des professionnels de l'éducation, recommande "de ne pas sortir les élèves au moment de l'éclipse". "Si des activités pédagogiques sont menées durant l'éclipse, elles doivent impérativement prendre en compte ce risque", souligne ce portail rattaché au ministère, qui propose aussi des dossiers pédagogiques.

L'éclipse de Soleil qui sera visible vendredi en Europe et en Afrique du Nord notamment peut endommager la vision de façon irréparable si elle n'est pas observée à travers des lunettes spéciales. Mais un problème de pénurie de ces protections touche actuellement la France. Sinon, des solutions alternatives existent pour observer le phénomène en toute sécurité.

D. N. avec AFP