BFMTV

Coronavirus: Blanquer exclut un report de la rentrée scolaire, sauf "exceptions locales"

Malgré la recrudescence de l'épidémie de Covid-19 en France, le ministre de l'Éducation nationale a balayé d'un revers de manche tout report de la rentrée scolaire, prévue mardi 1er septembre prochain. Le masque sera rendu obligatoire pour les collégiens et les lycéens.

À deux semaines de la rentrée scolaire, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a indiqué que cette dernière ne serait pas reportée en raison de la crise du Covid-19, contrairement à ce que réclament ces derniers jours certains syndicats enseignants.

"Non, le report de la rentrée n'est pas une option", a affirmé Jean-Michel Blanquer jeudi soir sur France 2. "L'éducation n'est pas une variable d'ajustement. On a besoin de plus d'éducation". "Il peut y avoir des exceptions locales. Le protocole élaboré au mois de juillet nous permet d'assurer la protection de tous, et l'éducation de tous."

Des "mesures particulières" à Paris ou dans les Bouches-du-Rhône?

"Il sera dans certains cas nécessaire que les préfets, les directeurs des Agences régionales de santé et les recteurs travaillent ensemble pour s'adapter à chaque situation locale, induite par le caractère évolutif de la situation sanitaire", a précisé le ministre dans un message adressé aux personnels de l'Éducation nationale.

"Par exemple, au moment où nous parlons, il peut y avoir des mesures particulières pour Paris ou pour les Bouches-du-Rhône, où la circulation du virus est plus importante", a ajouté Jean-Michel Blanquer dans une vidéo accompagnant son texte.

Masque obligatoire au collège et lycée

Le port du masque pour les enfants de moins de 11 ans ne devrait pas être rendu obligatoire. Il sera en revanche systématique "en toute situation" pour les collégiens et les lycéens, et "on sera capable de fournir des masques aux enfants si nécessaire", a-t-il prévenu.

Au mois de juillet dernier, le ministère de la Santé avait allégé le protocole sanitaire en vue de la rentrée de septembre, "compte tenu de l’évolution positive de la situation sanitaire". Selon ce document, la distanciation physique d'un mètre ne devrait donc plus être obligatoire en septembre dans les écoles et les établissements scolaires devront être capables de "garantir l’accueil de la totalité des élèves" comme "en période habituelle".

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV