BFMTV

Brevet 2015: le corrigé de français

Brevet 2015: le corrigé de français (illustration)

Brevet 2015: le corrigé de français (illustration) - Frederick Florin - AFP

Vous sortez de l'épreuve de français du Brevet 2015 ? Il est temps d'évaluer votre travail et d'estimer votre note en consultant la correction réalisée par un professeur. Les rédactions de BFMTV et digiSchool vous proposent de découvrir le résumé du corrigé de français.

Les candidats du brevet 2015 avaient rendez-vous avec leur première épreuve ce matin : le français. 

>> Retrouvez le corrigé complet et détaillé de l'épreuve de français du brevet 2015

Corrigé de l'épreuve de français du brevet 2015

Pour commencer, les candidats devaient répondre à certaines questions sur un extrait de Terre des hommes, d’Antoine de Saint-Exupéry.

Dans la première question, il était demandé aux élèves de s'appuyer sur des éléments du texte pour montrer en quoi les deux lieux du texte étaient différents. Il fallait ainsi préciser que ces deux lieux que l'auteur oppose sont l'espace de la réalité et celui du songe.

La première différence est donc une différence de réalité, qui est très marquée dans le texte. L'opposition est notamment marquée au travers des couleurs. Il fallait également mentionner que ces deux espaces ont une influence différente sur le narrateur.

Pour découvrir la suite des corrigés des questions posées lors de l'épreuve de français, téléchargez gratuitement le corrigé complet de l'épreuve du français du Brevet 2015.

La dictée

Les candidats au brevet 2015 devaient également en passer par la fameuse dictée. Il s'agissait d'un extrait du roman Désert de Jean-Marie Gustave Le Clézio. Voici le texte exact que vous deviez écrire:

Il n’y avait rien d’autre sur la terre, rien, ni personne. Ils étaient nés du désert, aucun autre chemin ne pouvait les conduire. Ils ne disaient rien. Ils ne voulaient rien. Le vent passait sur eux, à travers eux, comme s’il n’y avait personne sur les dunes. Ils marchaient depuis la première aube, sans s’arrêter, la fatigue et la soif les enveloppaient comme une gangue. La sécheresse avait durci leurs lèvres et leur langue. La faim les rongeait. Ils n’auraient pas pu parler. Ils étaient devenus, depuis si longtemps, muets comme le désert, pleins de lumière quand le soleil brûle au centre du ciel vide.

>> Retrouvez le corrigé complet et détaillé de l'épreuve de français du brevet 2015

digiSchool pour BFMTV