BFMTV

Baccalauréat : un internaute inspiré dévoile un des sujets d’histoire

BFMTV

La veille de l'épreuve anticipée d'histoire-géographie de première scientifique, un élève a annoncé un des sujets sur Internet. Le ministère de l’Éducation nationale a estimé qu'il s'agissait d'une hypothèse chanceuse d'un lycéen sur un sujet jugé probable, et non d’une fraude.

"Réviser la guerre d’Algérie" était le conseil posté sur le forum du site jeuxvideos.com , la veille de l’épreuve anticipée d’histoire géographie. L’internaute ajoute un commentaire : "Vous me remercierez demain." Et effectivement, les élèves de première S ont bel et bien planché sur le sujet mardi. En conséquence, l’épreuve aurait théoriquement pu être annulée.

Intuition

Mais pour le ministère de l’Education nationale, il ne s’agit pas d’une fuite, ni même d’une fraude. L’auteur du post se défend d’avoir eu connaissance des sujets. Ce lycéen parle d’une intuition. L’an dernier, sur ce même site web, un exercice de mathématiques de l’épreuve du baccalauréat scientifique a été divulgué. La décision prise alors fut d’annuler l’exercice et de noter l’épreuve sur le reste des questions. Suite à l’incident, Luc Chatel à l’époque ministre de l’Education nationale, prend des mesures pour lutter contre le phénomène, notamment avec un service informatique anti-piratage. Or, à l’heure d’Internet il semble difficile d’éviter ce genre d’incident.

En 2011, 250 élèves ont été sanctionnés pour triche. La fraude au baccalauréat reste sévèrement punie. La sanction va de l’interdiction de passer un examen pendant 5 ans à 3 ans de prison et 9000 euros d’amende.