BFMTV

Bac 2021: les sessions professionnelles ouvrent le bal ce mercredi

Image d'illustration - élèves passant un examen

Image d'illustration - élèves passant un examen - MARTIN BUREAU © 2019 AFP

Les terminales des sessions professionnelles passent, ce mercredi, les épreuves de français ainsi que d'histoire-géographie-enseignement moral et civique.

Après une nouvelle année scolaire perturbée, les Terminales vont ces prochains jours, passer les quelques épreuves du baccalauréat qui ont été conservées. Depuis novembre, de nombreux élèves suivent des enseignements à distance ou en demi-groupe. Pour réduire la pression, le ministère a décidé de plusieurs aménagements, et notamment que le contrôle continu représentera une très grande part de la note finale des candidats.

Cette année, ce sont les sessions professionnelles qui ouvrent le bal avec, ce mercredi, les épreuves de français, histoire-géographie-enseignement moral et civique. Elles seront suivies jeudi par celles de prévention, santé et environnement, économie-droit, économie-gestion et vendredi par les arts appliqués et cultures artistiques.

Toutefois, "seules les deux meilleures notes seront retenues au titre de ces épreuves pour la délivrance du diplôme", écrit le ministère de l'Éducation.

Épreuves de philosophie jeudi

Jeudi, au tour des élèves des sessions générales d'entrer dans la danse, avec l'épreuve de philosophie pour les Terminales. Elle comportera quatre sujets au choix, au lieu de trois habituellement, et cette année, c'est la meilleure note qui sera retenue, entre celle obtenue à l'épreuve et celle du contrôle continu, à condition d'avoir rendu sa copie.

Le Grand oral, seule autre épreuve maintenue, aura lui lieu du 21 juin au 2 juillet avec, là aussi, des aménagements, comme la possibilité de disposer de ses notes pendant l'exposé.

Les Premières plancheront eux aussi jeudi, sur les épreuves écrites anticipées de français. Leurs oraux auront lieu à partir du 21 juin.

"Il est normal que vous ressentiez un petit peu d'appréhension avant l'épreuve, c'est même en réalité normal, parce que c'est souvent ce qui permet de donner le meilleur de soi-même", a déclaré, dans un message mardi aux lycéens, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer. "Le jury est là pour vous faire réussir, pas pour vous piéger", a-t-il ajouté.

Au bac masqué

Pour cette première édition du bac Blanquer, quelque 715.000 candidats vont tenter de décrocher le précieux diplôme. Plus de la moitié (53,7%) présentent le bac général - qui se compose désormais d'un tronc commun de matières, complété par deux enseignements de spécialités choisis à la carte par les élèves -, 26,5% le professionnel et 19,8% le technologique.

Tous les candidats devront plancher sur leurs copies en étant masqués, les bureaux seront espacés et nettoyés, et pas d'examens pour les candidats identifiés comme cas contacts ou positifs au Covid-19: ils seront convoqués à une session de remplacement en septembre. Les résultats du bac seront dévoilés le 6 juillet. Les rattrapages démarreront dès le lendemain et se tiendront jusqu'au 9 juillet.

Depuis 2012, le taux de réussite au baccalauréat dépasse les 80%. L'an dernier, 95% des candidats au bac ont été reçus, un niveau record, dû certainement aux adaptations liées à la crise sanitaire. Le nombre d'admis devrait être particulièrement élevé cette année encore.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV