BFMTV

Ecole: le redoublement va devenir "beaucoup moins fréquent"

A l'âge de 15 ans, un petit Français sur trois a déjà redoublé au moins une fois. (photo d'illustration)

A l'âge de 15 ans, un petit Français sur trois a déjà redoublé au moins une fois. (photo d'illustration) - Frank Perry - AFP

Le ministère de l'Education nationale réfute l'information d'Europe 1 qui évoque la suppression du redoublement obligatoire, mais reconnaît qu'un décret est en marche pour le limiter au maximum.

La fin du redoublement à l'école? C'est ce qu'a annoncé Europe 1 mercredi matin, affirmant qu'un décret était en préparation pour recommander aux établissements de ne jamais imposer le redoublement à un élève sans l'aval de sa famille. Mais sur Twitter, puis par communiqué, la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, a réfuté l'information.

"La ministre dément les informations selon lesquelles le redoublement serait abandonné à la rentrée prochaine", a fait savoir le ministère, reconnaissant toutefois que la ministre voit le redoublement comme une "exception", et qu'elle veut "poursuivre les méthodes alternatives de soutien aux élèves."

Un décret tout de même prévu

En réalité, un décret sur le redoublement est effectivement bien dans les tuyaux. Il est actuellement entre les mains du Conseil d'Etat, comme le veut la procédure habituelle, et vient concrétiser les modalités d'application de l'article 37 de la loi du 8 juillet 2013 sur la refondation de l'Ecole, qui fait du redoublement "une procédure exceptionnelle".

"Le législateur n’a pas souhaité supprimer le redoublement mais le limiter à certaines circonstances particulières qui le justifient absolument", indique le ministère.

La France grande championne

"Ce que l'on peut dire, c'est que le redoublement sera un phénomène beaucoup moins fréquent", explique-t-on à BFMTV.com. Maintes fois débattu, il fait souvent l'unanimité contre lui, beaucoup le jugeant inefficace et source de démotivation.

La France est cependant championne d'Europe en la matière. Selon le rapport PISA datant de 2009, plus d'un élève sur trois âgé de 15 ans (38%) a déjà redoublé au moins une fois, contre 13% au niveau européen... C'est en outre une mesure très coûteuse: chaque année, l'Etat débourse près d'un milliard et demi d'euros pour ces élèves redoublants.

Alexandra Gonzalez