BFMTV

Deux apprentis djihadistes orléanais condamnés à 4 et 5 ans de prison ferme

Le policier est jugé au tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Le policier est jugé au tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. - Bertrand Guay - AFP

Deux jeunes orléanais avait prévu leur départ vers la Syrie. Ils ont été interpellés presque par hasard.

Deux amis d'enfance orléanais, Matthew Chaudemanche et Rudy Demarcy de respectivement 21 et 22 ans, convertis à l'islam, ont été condamné ce 25 juillet à 4 et 5 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir projeté de partir combattre en Syrie. Si Rudy Demarcy a écopé d'une peine supérieure c'est parce qu'il a acheté et détenu les armes à son domicile. 

Le tribunal a retenu contre eux la qualification d'"association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste" estimant que les éléments du dossier attestaient "de préparatifs concrets et avancés d'un départ en Syrie, pour y combattre sous la bannière de l'État islamique". 

Le président a justifié l'absence de période de sûreté par leur "jeune âge" et son souhait d'aider à leur "réinsertion". Leurs noms seront néanmoins inscrits au fichier des auteurs d'infractions terroristes (FIJAIT), en vigueur depuis le 1er juillet dernier.

Arrêtés après une intervention des pompiers

L'enquête avait démarré par hasard : lors d'une intervention des pompiers fin janvier 2015, des armes blanches et à feu avaient été découvertes chez l'un des deux hommes. Matériel de survie, Coran, tapis de prière avaient également été retrouvés lors de la perquisition.

Entre 2012 et 2014, une quinzaine de jeunes de la région sont partis pour la Syrie. 

R.V avec AFP