BFMTV

Dernier week-end au soleil pour les naturistes du Bois de Vincennes

L'espace naturiste du Bois de Vincennes a fermé dimanche soir, après six semaines d'expérimentation. Les naturistes qui ont pu tester le dispositif sont conquis et souhaitent l'ouverture prochaine de nouveaux lieux dédiés.

Dimanche après-midi, la clairière du Bois de Vincennes dédiée au naturisme était bondée. Dans le plus simple appareil, les naturistes ont profité du derniers jour d'ouverture de cet espace autorisant pour la première fois la pratique en plein air à Paris. Depuis le 31 août, la mairie de Paris avait autorisé l'expérimentation de cet espace gratuit. Après 45 jours de test, les amateurs ont apprécié l'expérience.

"On peut se mettre tout nu sans avoir sans arrêt des gens qui vous regardent comme des pestiférés", souligne un naturiste. "C'est intéressant d'avoir un lieu comme ça, qui n'et pas immense je pensais que c'était plus grand, mais ça ne demande qu'à s'étendre", ajoute un autre. 

De la pédagogie avec les "textiles", les promeneurs habillés

En tout 7.300m2 au coeur du Bois de Vincennes étaient autorisés à la nudité. A l'entrée, l'espace est délimité par des panneaux affichant une charte de bonne conduite, pour éviter le voyeurisme. Car la clairière restait ouverte à tous, habillés ou non. Pour expliquer leur pratique, les naturistes sont d'ailleurs allés à la rencontre des "textiles", ceux restés habillés.

"Ca permet de démystifier le truc, de comprendre un peu d'où ça vient, reconnaît un promeneur "textile". Il y en a qui ont commencé très tôt, il y en a qui Y sont venus un peu plus tard. Ca permet de savoir que c'est pas une aventure, c'est vraiment une façon de vivre."

D'autres espaces à venir?

A l'issue de cette expérimentation, le bilan est positif pour l'Association des naturistes de Paris qui a travaillé avec la municipalité pour obtenir cet espace. Mais déjà, les naturistes pensent à la suite.

"On commence à être un peu à l'étroit. Donc il va peut-être falloir penser à trouver d'autres lieux pour la prochaine fois. Mais c'est surtout la réussite d'un espace qui correspond à des attentes et à des demandes", constate Julien Claudé-Pénégry, de l'Association des naturistes de Paris. 

L'association espère voir l'espace rouvrir pour l'été 2018 et souhaite la création d'un autre lieu dans l'ouest parisien. 

C. B avec Wiliam Helle