Une voiture de police (illustration)
 

Plusieurs membres d’un collectif de tagueurs, soupçonnés d'avoir recouvert de leurs oeuvres de nombreuses infrastructures publiques et privées dans la région lyonnaise, aux dépens notamment de la SNCF, ont été mis en examen cette semaine, a indiqué ce vendredi une source policière.

Votre opinion

Postez un commentaire