× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Les quatre jeunes hommes ont créé la panique dans un hôpital de Nice.
 

Panique à l'hôpital de Nice. Quatre jeunes hommes, équipés d'armes factices, ont arpentés les couloirs d'un hôpital. La plaisanterie a nécessité l'intervention d'au moins 50 policiers.

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • 66VEVE
    66VEVE     

    ce n'est pas à la ville de faire payer mais c'est le rôle de l'état - de plus une petite garde à vue de 96 heures ne leur ferait pas de mal à la DCRI ou pourquoi pas débriefés par la DGSE pendant un temps certain - leur sens de l'humour changerait peut être

  • mirabelle
    mirabelle     

    Ils montrent le non respect de nos policiers qui eux doivent intervenire alors que d'autres cas urgent sont laissé de côté une honte

  • mirabelle
    mirabelle     

    Il faut les radié de la FAC de médecine sa fait peur le jours ou ils auront à soigné des timbré

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    " les quatre jeunes hommes, étudiants en médecine dentaire, " ..............C'est quoi ces C..., mais ils sont complètement "neu-neu" !! de vrais "débiles mentaux" rien d'autre !

  • lynoavic
    lynoavic     

    "le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con..."...

  • jfk53MQ79
    jfk53MQ79     

    C'est te dire le Q.I de ces quatre attardés

  • MIOS33380
    MIOS33380     

    Il faut que la ville fasse payer à ces débiles les frais engendrés par leur c....rie, plus des jours de travaux d'intérêt commun à l'hôpital !...

  • jothebishop
    jothebishop     

    Et à combien s'élève la facture de cette boutade ? 50 policiers ne se déplacent pas gratos...

  • calentita
    calentita     

    A mettre sur un mur des cons.

  • Sebulbaa
    Sebulbaa     

    Quelle bande d'irresponsables pour ne pas dire autre chose !!! Franchement j'aimerais pas être l'un de leurs futurs patients s'ils arrivent bien-sûr jusqu'au bout de leurs études, ce qui reste encore à démontrer, vu leur QI et/ou QE !!!

Votre réponse
Postez un commentaire