BFMTV

"Dégagisme", "running", "écriture inclusive": les nouveaux mots du dictionnaire

Ils font leur entrée dans le dictionnaire. De nouveaux mots, comme "frotteur", "VTC" et "replay", font leur apparition dans Le Robert de l'édition 2019.

"Fiché S", "cabinet noir", "grossophobie", mais aussi l'expression "violences faites aux femmes" font leur entrée dans le dictionnaire. Alors que seront dévoilés ce mercredi Le Robert illustré et le 28 juin prochain Le Petit Robert, Le Parisien dévoile ce lundi les nouveaux mots du cru 2019.

"Insoumis", "marcheur" et "cabinet noir"

Parmi ces nouveaux venus, de nombreux termes ont fleuri ces derniers mois dans la bouche d'hommes et de femmes politiques. Ainsi le terme "dégagisme", c'est-à-dire le "rejet de la classe politique en place", popularisé par La France insoumise durant la campagne présidentielle et repris par ses représentants. D'ailleurs, les substantifs "insoumis" et "marcheur", pour désigner respectivement les partisans de Jean-Luc Mélenchon et ceux d'Emmanuel Macron, ont également droit à leur entrée.

"Ceux qui reviennent très souvent durant la campagne sont les fameux éléments de langage utilisés par les candidats et les partis", remarque Marie-Hélène Drivaud, directrice éditoriale des éditions Le Robert, dans Le Parisien.

De même, le "cabinet noir", dont l'existence supposée avait été dénoncée par François Fillon lors de la course à l'Élysée, est ainsi présenté dans le dictionnaire comme un "service occulte de renseignements". "Antisystème" fait également son apparition, tout comme "travailleur détaché" -cet employé "affecté dans un autre pays de l'Union européenne"- ainsi que "revenu universel", deux sujets qui avaient suscité de vifs débats l'année dernière.

"Fiché S", "revenant" et "frotteur"

Comme le précise le quotidien, la lutte contre le terrorisme a également vu émerger de nouveaux mots, comme "fiché S", mais aussi "revenant", pour évoquer un jihadiste "qui regagne son pays d'origine après être parti(e) combattre" ainsi que "cyberdéfense", pour désigner l'"ensemble des moyens informatiques employés pour assurer la défense d'un pays".

Ces derniers mois, l'affaire Weinstein a mis en lumière les "violences faites aux femmes", expression qui apparaît pour la première fois dans le dictionnaire. Le "frotteur", cette "personne qui recherche les contacts érotiques en profitant de la promiscuité dans les transports en commun", fait également l'objet d'une définition controversée.

Autre sujet qui a fait l'objet de nombreux débats, y compris au sein du gouvernement: l'"écriture inclusive", cet ensemble d'attentions graphiques et syntaxiques permettant d'assurer une égalité des représentations entre les hommes et les femmes.

"VTC", '"animalisme" et "cosplay"

Parmi les sujets de société qui ont été évoqués à de nombreuses reprises ces derniers temps: la "grossophobie", cette "attitude de stigmatisation, de discrimination envers les personnes obèses ou en surpoids, mais aussi l'"accorderie", ce "réseau d'échange de services entre habitants". Autre reflet des tendances du moment: le "VTC" entre lui aussi dans le dictionnaire, tout comme l'"animalisme", ce "mouvement de défense des droits des animaux en tant qu'êtres sensibles".

De nombreux anglicismes font également leur apparition, comme "cosplay", cette "pratique qui consiste à incarner un personnage de fiction", "chatbot", un "agent conversationnel" mais aussi "darknet", cette "partie du réseau Internet accessible par des logiciels qui anonymisent les données des utilisateurs". "Running" pourra à présent remplacer l'expression "course à pied" et "hoverboard" désigner ce "gyropode sans guidon, qui se manœuvre avec les pieds". Autres termes étrangers francisés: "fashionista", "queer", "replay" et "drive".

Ainsi, ces nouveaux termes qui viennent enrichir la langue de Molière sont très souvent en lien avec l'actualité. Pour l'édition 2018, les mots "europhobe" et "européïste" après le vote du Brexit britannique, "djihadisme" et "déradicaliser" ainsi que "jungle" -dans le cadre des camps illégaux de migrants- étaient apparus.

Céline Hussonnois-Alaya