L'hôpital Lariboisière (10e arrondissement)
 

L'AP-HP avait reconnu des "dysfonctionnements". Mais pour l'avocat des proches de la victime morte aux urgences de l'hôpital parisien en décembre dernier, les problèmes structurels ne suffisent pas à expliquer son décès.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire