BFMTV

Criminalité: baisse des homicides mais hausse des cambriolages

-

- - -

Le nombre des homicides a baissé en France en 2012, mais dans le même temps les cambriolages ont sensiblement augmenté, selon les derniers chiffres publiés vendredi par l'Observatoire national de la déliquance et des réponses pénales (ONDRP).

Le nombre des homicides a baissé en France en 2012 de 2,3% en zone police et de 22,4% en zone gendarmerie, mais dans le même temps les cambriolages ont augmenté, selon les chiffres officiels publiés vendredi par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).
En 2012, 430 homicides ont été constatés en zone police, soit une baisse de 2,3% par rapport à 2011, mais une hausse de près de 5% sur cinq ans, selon l'ONDRP. En zone gendarmerie, 235 homicides ont été constatés, soit une baisse de 22,4% sur un an, pour atteindre le plus bas niveau depuis 2007. « Il s'agit du nombre d'homicides enregistrés (hors tentatives) le plus bas depuis 1996 », écrit l'ONDRP.
Peu avant la publication de ces chiffres, vendredi matin, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, s'était félicité qu'en 2012 « les homicides en France [aient] atteint leur plus bas niveau historique ».
Un aspect particulier de la criminalité: les règlements de comptes entre malfaiteurs. L'ONDRP en a dénombré 50 en 2012, dont 24 dans le seul département des Bouches-du-Rhône.

Hausse spectaculaire du nombre de cambriolages

Les statistiques des cambriolages viennent obscurcir le tableau 2012 de la criminalité en France. Le nombre des cambriolages d'habitations principales a bondi de 14,7% entre 2011 et 2012 en zone gendarmerie, et de 4,7% en zone police.
Le nombre des vols à main armée enregistrés par la police et la gendarmerie diminue en 2012 pour la 3e année consécutive, avec -26,4% entre 2009 et 2012 en zone police et -19,1% en zone gendarmerie.
Parallèlement, les violences physiques non crapuleuses enregistrées par la police nationale ont baissé de 1,5% entre 2011 et 2012.
Manuel Valls doit commenter tous ces chiffres vendredi après-midi : « Je vais assumer ces chiffres [et] regarder en face la réalité de la délinquance », a promis le ministre de l'Intérieur, avec l'intention affichée de réformer les méthodes statistiques.

Alexandre Le Mer avec AFP