Coursiers Uber Eats ou Deliveroo, ils louent illégalement leurs comptes à des sans-papiers et des mineurs

Les livreurs en grève la semaine prochaine
 

ENQUÊTE BFM PARIS - Certains livreurs inscrits sur des plateformes en ligne comme Uber Eats ou Deliveroo, n'hésitent pas à sous-louer leur compte à des travailleurs sans-papiers ou à des mineurs, moyennant une commission. Une pratique illégale dénoncée par les livreurs indépendants. 

Votre opinion

Postez un commentaire