BFMTV

Corse: une gendarmerie cible de coups de feu

Image d'illustration

Image d'illustration - Mychele Daniau - AFP

Les tirs contre la façade de la gendarmerie, lundi soir près d'Ajaccio, n'ont pas fait de victime. Ils n'ont pas été revendiqués.

La façade d'une gendarmerie des environs d'Ajaccio a été lundi soir la cible de coups de feu qui n'ont heureusement pas fait de victime, a-t-on indiqué mardi de source proche de l'enquête.

Les tirs, qui seraient au nombre de deux selon les impacts relevés sur place, ont éclaté vers 22 heures sur la façade de la brigade territoriale de la station balnéaire de Pietrosella, sur la rive Sud du golfe d'Ajaccio. L'attaque n'a pas été revendiquée.

Une enquête ouverte

L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie.

Cette gendarmerie avait été attaquée en septembre 1997 par des membres du commando condamné ensuite pour l'assassinat du préfet de Corse Claude Erignac, tué par balles à Ajaccio le 6 février 1998.

Deux gendarmes avaient été capturés par le commando qui avait dérobé un pistolet automatique utilisé ensuite pour tuer le haut fonctionnaire.

V.R. avec AFP