BFMTV

Coronavirus: une trentaine de pompiers de Paris contaminés, des militaires en renfort 

Dans le cadre de l’opération Résilience, des militaires sont venus prêter main forte aux pompiers de Paris. Vingt-cinq soldats du régiment sanitaire de l’armée de terre ont rejoint les casernes mercredi.

Depuis ce vendredi, l'intervention de l'armée dans la lutte contre le coronavirus ne se limite plus aux transferts de malades vers les hôpitaux les moins surchargés. Une trentaine de militaires du régiment sanitaire de l'armée a été mobilisée, dans le cadre de l'opération Résilience, pour venir en aide aux pompiers de Paris. 

"On est 25 a avoir été déployés sur Paris et petite couronne", raconte le caporal chef Jospeh. "On assiste les pompiers dans leurs missions quotidiennes. C'est pas mal de travailler avec des personnes aussi opérationnelles."

Des militaires formés aux secours lors d'opérations extérieures

Ces soldats sont formés aux secours lors d'opérations extérieures. Loin des rues de la capitale, ils sont habitués à travailler dans des zones de conflit comme le Mali ou toute la zone sahélienne. Cette fois-ci, ces militaires découvrent donc un tout autre terrain, en soutenant les interventions auprès des Franciliens. 

"Habituellement, nous faisons du secourisme en combat. Nous allons chercher les victimes au plus fort de l'action", rappelle le caporal chef Guillaume. "Nous ne sommes pas habitués à travailler en milieu civil et en métropole."

400 interventions par jour

Ce renfort, une première pour les deux entités, est une aide bienvenue pour les pompiers de Paris. Dans leurs rangs, 30 personnes ont été contaminées au Covid-19, provoquant une baisse d'effectifs. Le nombre d'interventions, lui, est en constante augmentation.

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, les pompiers pratiquent en moyenne 400 interventions par jour et reçoivent 2.500 appels quotidiens liés au coronavirus.

"Cette crise est une épreuve d'endurance pour nous. C'est un ennemi qu'on ne voit pas", explique le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Et de féliciter: "ces auxiliaires sanitaires nous permettent de durer dans l'action et d'organiser nos relèves en interne."