BFMTV

Coronavirus: une plus forte concentration de chlore dans l'eau du robinet pendant le confinement

L'eau d'une fontaine parisienne en juin 2019. (illustration.)

L'eau d'une fontaine parisienne en juin 2019. (illustration.) - Kenzo Tribouillard - AFP

Depuis le début du confinement, les dosages en chlore ont été augmentés dans l'eau courante de plusieurs villes de France. Mais le virus ne circule pas dans les canalisations.

Si vous avez remarqué un goût étrange dans l'eau de votre robinet, ou que votre peau vous semble plus sèche que d'habitude, vous ne rêvez pas. Dans de nombreuses communes de France, le dosage en chlore a été augmenté depuis le début du confinement. C'est notamment le cas dans l'ouest de la région parisienne, à Toulouse ou encore à Strasbourg. 

Pourquoi mettre plus de chlore?

Pas de panique, la contamination de l'eau potable par le coronavirus est jugée improbable par l'Organisation mondiale de la santé. L'objectif de cette hausse du dosage en chlore n'est pas de tuer le virus dans les canalisations, où il ne se trouve d'ailleurs pas. Mais, avec les mesures de confinement, de nombreuses entreprises sont à l'arrêt, et par conséquence, l'eau reste plus longtemps dans les tuyaux. Pour que celle-ci reste propre, il a fallu augmenter la teneur en chlore de l'eau courante. 

"Nous avons anticipé une diminution de la consommation avec l'arrêt de nombreuses entreprises, explique François Doussin, directeur général de la Société des eaux de l'Ouest parisien (SEOP), dans Le Parisien. "L'eau reste plus longtemps dans les canalisations des clients, le chlore permet de garantir sa qualité."

Chlorer l'eau peut également permettre d'éliminer le virus plus efficacement lors du lavage des mains.

>> Coronavirus: suivez les dernières informations dans notre direct

Peut-on continuer à boire l'eau du robinet?

Les fournisseurs d'eau assurent que celle-ci reste potable. C'est notamment le discours que tient la SEOP, qui a également dû supprimer l'étape qui permet l'élimination du calcaire, faute de personnel suffisant.

"La qualité de l'eau était déjà très bonne, ça n'a pas de conséquence sur la potabilité", affirme François Doussin.

Même son de cloche du côté de la ville de Toulouse, qui promet "une très bonne qualité de l'eau". 

"Face à l’épidémie du Covid-19, les recommandations de l’Agence régionale de santé et de l’Organisation mondiale de la santé ont réévalué la consigne concernant le chlore en sortie d’usine de production d’eau (passée de 0,45 mg/L à 0,55 mg/L, depuis le 17 mars 2020)", explique la mairie de la ville, citée par Actu.fr. "Les concentrations en chlore dans les réseaux de Toulouse Métropole répondent à ces exigences sanitaires et respectent parfaitement les niveaux permettant de maintenir une très bonne qualité de l’eau."

Que faire pour se débarrasser du goût?

Même si les fournisseurs assurent que l'eau reste propre à la consommation, le goût prononcé du chlore peut rebuter. Pour l'atténuer, pensez à laisser couler un peu l'eau avant de vous servir au robinet.

Ensuite, vous pouvez la laisser reposer au réfrigérateur, dans une bouteille ou une carafe, avant de la consommer, le chlore se sera évacué naturellement. 

Camille Sarazin