BFMTV

Coronavirus : des Lyonnais bloqués en croisière dans l'océan Pacifique

Le paquebot va finalement pouvoir traverser le canal de Panama pour poursuivre sa route. Parallèlement est organisée une opération de transbordement des passagers sains sur un autre navire, le Rotterdam,

Au large du Panama, en Amérique centrale, un paquebot de croisière transportant 1800 personnes est bloqué depuis plusieurs jours. Les autorités panaméennes lui refusent l'entrée dans son canal, alors que 138 passagers présentent des symptômes de coronavirus et que quatre personnes sont mortes. 

Pour limiter le risque de propagation, l'ensemble des passagers dont une centaine de Français, ainsi que des Américains, des Canadiens et des ressortissants de plusieurs pays européens sont strictement confinés dans leur cabine.

Parmi eux, plusieurs Lyonnais dont Edith et Jean. "Nous n'en pouvons plus, nous manquons d'air frais. Le stress et la claustrophophie nous gagnent", confient t-ils.

Parti de Buenos Aires le 7 mars

Le Zaandam, battant pavillon néerlandais et exploité par Holland America (groupe Carnival), a quitté Buenos Aires le 7 mars. Après avoir franchi le cap Horn, la croisière devait à l'origine se terminer le 21 mars à San Antonio, port de la région de la capitale chilienne Santiago.

Entretemps, l'entreprise a décidé de suspendre l'ensemble de ses croisières en raison de la pandémie de coronavirus. Le paquebot a alors demandé à accoster le 14 mars à Punta Arenas, au sud du Chili, pour débarquer tous ses passagers afin qu'ils puissent regagner leurs pays respectifs par avion. Il n'a finalement pas été autorisé à le faire.

Le Zaandam a alors mis le cap sur Valparaiso, où il a simplement été autorisé à se ravitailler en vivres, médicaments et carburant, entre les 20 et 21 mars. Le paquebot est ensuite reparti vers le nord et mardi, il naviguait au large du Pérou, où il n'a pas été autorisé non plus à accoster. 

Débarqués sur un autre bateau

Le paquebot va finalement pouvoir traverser le canal de Panama pour poursuivre sa route, a indiqué samedi dans un communiqué le ministère de la Santé panaméen. 

Parallèlement est organisée une opération de transbordement des passagers sains sur un autre navire, le Rotterdam, envoyé à la rescousse par la compagnie Holland America avec des vivres, du personnel et des tests Covid-19. Comme à bord du Zaandam, les passagers y seront soumis à de strictes mesures de confinement dans leurs cabines. 

Selon la compagnie et les autorités panaméennes, les passagers restés à bord du Zaandam pourraient débarquer au port de Fort Lauderdale, en Floride, aux Etats-Unis. Quant au Rotterdam, aucune précision n'a été fournie par la compagnie. 

Cyrielle Cabot avec AFP