BFMTV

Coquilles Saint-Jacques: la Marine française mobilisée pour éviter des heurts entre pêcheurs

Coquille Saint-Jacques - Image d'illustration

Coquille Saint-Jacques - Image d'illustration - AFP

Stéphane Travert a annoncé que la Marine française était "prête à intervenir" pour éviter de nouveaux "heurts" entre pêcheurs français et britanniques.

La Marine française est "prête à intervenir" pour éviter des "heurts" entre pêcheurs français et britanniques, en conflit sur les zones de pêche de la coquille Saint-Jacques, afin d'"éviter" que la situation ne "s'envenime, a déclaré mardi le ministre français de l'Agriculture et de la pêche Stéphane Travert.

Pêcheurs français et britanniques se disputent une zone de pêche au large de la Normandie.

"Il y a un patrouilleur en mer, dans le cadre des missions naturelles de la Préfecture maritime, qui assure une surveillance sur zone pour veiller à la sécurité des personnes et des biens en mer", a déclaré le capitaine de vaisseau Bertrand Dumoulin. 

En cas d'incident, les bâtiments de la Marine disposent d'une palette de moyens d'intervention, de l'avertissement sonore à l'inspection à bord et l'interception.

De son côté, une source gouvernementale britannique a souligné que les incidents s'étaient produits dans les eaux françaises. "C'est aux autorités françaises de répondre. Selon le droit international, c'est absolument à eux de répondre", a affirmé cette source, précisant que la British Navy était "disponible" au besoin mais n'avait "pas été sollicitée".

Mardi dernier, les pêcheurs des deux pays avaient échangé jets de pierres et insultes et mené des manoeuvres dangereuses en haute mer, donnant des airs de bataille navale à cette guerre au long cours autour du précieux mollusque.

Une réunion prévue mercredi

Une réunion entre pêcheurs français, britanniques et industriels est prévue mercredi, a rappelé Stéphane Travert, qui s'est entretenu la semaine dernière avec son homologue britannique George Eustice. Il va falloir "trouver un accord" pour parvenir à "une gestion durable et efficace de la ressource en coquilles Saint-Jacques", a estimé le ministre français.

"On ne peut pas continuer dans cette situation-là, on ne peut pas avoir des heurts comme cela".

Mike Park, responsable de l'association écossaise de pêcheurs Scottish White Fish Producers Association, qui participera à la réunion de mercredi, espère que celle-ci "aboutira à un accord", tout en jugeant "vraiment difficile d'être optimiste". Il a appelé les pêcheurs français à "venir à la table des négociations avec quelque chose".

B.L. avec AFP