BFMTV

Confinement: les locations touristiques interdites sur le littoral du Pas-de-Calais et du Nord

Une plage du nord de la France.

Une plage du nord de la France. - LUDOVIC MARIN / AFP

Les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais ont interdit toutes les locations touristiques et saisonnières dans l'ensemble des communes du littoral jusqu'au 15 avril.

Pas de vacances sur le littoral dans le Nord et le Pas-de-Calais. Les préfets des deux départements ont décidé d'interdire l'ensemble des locations touristiques et saisonnières dans les communes du littoral. La mesure s'applique à compter de ce mardi jusqu'au 15 avril prochain. 

Une quarantaine de communes 

Dans le Pas-de-Calais, les communes suivantes sont concernées: Ambleteuse, Audinghen, Audresselles, Berck-sur-Mer, Boulogne-sur-Mer, Calais, Camiers, Cucq, Dannes, Equihen-Plage, Escalles, Etaples-sur-Mer, Groffliers, Marck, Merlimont, Neufchâtel-Hardelot, Oye-Plage, Le Portel, Saint-Etienne-Au-Mont, Sangatte, Tardinghen, Le Touquet-Paris-Plage, Wimereux et Wissant.

Dans le département du Nord, les locations sont interdites dans les communes suivantes: Saint-Pol-sur-Mer, Loon-Plage, Armbouts-Cappel, Grande-Synthe, Bray-Dunes, Zuydcoote, Leffrinckoucke, Dunkerque, Coudekerque-Branche, Gravelines, Grand-Fort-Philippe, Ghyvelde-lès Moëres, Bergues et Pitgam.

Des contrôles routiers renforcés

Dans les deux départements, cette interdiction "ne concerne pas l’hébergement au titre du domicile régulier des personnes qui y vivent, l’hébergement d’urgence ou l’hébergement pour des besoins professionnels", précisent les arrêtés.

Invité ce mardi sur BFM Lille et BFM Grand Littoral, le directeur départemental de la sécurité publique du Nord avait déjà précisé que les contrôles routiers allaient s'intensifier dès vendredi dans la région pour éviter les départs en vacances malgré le confinement. 

Il est "hors de question" que le virus puisse "s'exporter sur des zones qui sont actuellement peut-être un peu moins touchées" en raison d'un relâchement des comportements, avait indiqué Jean-François Papineau.

Benjamin Rieth