BFMTV

Confinement: cinq départements d'Île-de-France interdisent à leur tour les activités sportives entre 10h et 19h

-

- - Sous licence Creative Commons CC0

Une mesure similaire à celle prise par la mairie de Paris et la préfecture de police ce mardi, conséquente au "relâchement" des Français vis-à-vis des mesures de confinement.

En décidant d'appliquer de nouvelles restrictions de déplacements ce mardi, la mairie de Paris et la préfecture de police ont donné des idées. Dans un arrêté pris ce jour, le préfet de Seine-et-Marne a lui aussi décidé d'interdire les déplacements liés à l'activité physique individuelle entre 10h et 19h. Une décision imitée par ses homologues franciliens des Yvelines, des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne et du Val-d'Oise.

Cette mesure sera en vigueur au moins jusqu'au 15 avril pour tous les départements cités. Seule la décision du préfet du Val-d'Oise est vouée à durer "jusqu'à nouvel ordre". Toute infraction à ces arrêtés seront, à l'image des déplacements sans attestation, sanctionné d'une amende de 135 euros.

"Un regain d'affluence dans l'espace public"

Ces nouvelles restrictions sont conséquentes à une forme de relâchement des Français vis-à-vis des mesures de confinement. "Les services de police ont pu observer un regain d'affluence dans l'espace public, explique le préfet de Seine-et-Marne Thierry Coudert dans un communiqué. Ils ont constaté et réprimé de nombreuses violations des obligations" édictées par le gouvernement.

"En raison de l'aggravation de la situation sanitaire, des mesures plus restrictives doivent être prises pour assurer la sécurité de la population", estime l'intéressé.

En parallèle, la préfecture des Hauts-de-Seine a pris la décision d'interdire la vente à emporter au-delà de 21h. Celle de Seine-Saint-Denis, pour sa part, n'a pas interdit les activités physiques entre 10h et 19h mais a avancé l'horaire de fermeture des commerces à 20h au lieu de 21h, sauf pour les commerces pharmaceutiques.

Florian Bouhot