BFMTV

Commémorations du 13 novembre: un hommage sobre prévu à Paris

Des hommes collectés sur les lieux des attentats par les Archives de Paris seront rendus publics le 13 novembre.

Des hommes collectés sur les lieux des attentats par les Archives de Paris seront rendus publics le 13 novembre. - Yoan Valat - AFP

Des plaques commémoratives portant le nom des victimes des attentats de Paris seront dévoilées lors d'une cérémonie le 13 novembre prochain a annoncé la mairie de Paris mardi.

La sobriété sera le maître mot des cérémonies du 13 novembre. La Ville de Paris l'a fait savoir mardi dans un communiqué annonçant les commémorations à venir, préparées en lien avec les associations Life for Paris et 13 novembre: fraternité et vérité. 

"Ces cérémonies seront marquées par une grande sobriété, en laissant place autant que possible au recueillement spontané de tous les Parisiens", a précisé la municipalité.

Dans ce cadre, des plaques commémoratives aux abords des lieux touchés par les attaques seront dévoilées dans la matinée du 13 novembre. "Les noms de l'ensemble des victimes dont les familles auront donné leur accord y figureront", poursuit le ville. 

Après les attentats l'année dernière, des hommages anonymes avaient été collectés sur les lieux des attentats mais aussi place de la République et préservés aux Archives de Paris. Une partie de ces sept mille hommages sera mis en ligne sur le site de paris.fr. 

Recueillement, réflexion et hommage en musique

D'autres moments d'hommage seront par ailleurs organisés, à l'initiative des associations de victimes. Life for Paris a ainsi prévu un rassemblement public devant la mairie du 11e arrondissement à 12h30 le 13 novembre. Après un discours des responsables de l'associations pour "porter la parole des victimes", un lâché de ballons sera organisé. L'association prévoit aussi un après-midi de "réflexion collective" autour de "la reconstruction, la résilience et le travail de mémoire". L'Orchestre des Gardiens de la Paix clôturera cette journée d'hommage en interprétant des standards du rock, du jazz et de la chanson française. Un rendez-vous dans lequel l'association voit un "symbole fort que celui de la police offrant de la musique à toutes les victimes".

C. B