Les futurs observateurs immergés dans les services de police et gendarmerie devront porter un "signe distinctif" et leurs conditions d'accueil feront l'objet d'une charte, a déclaré Gérard Collomb.
 

Lundi, le ministre de l'Intérieur a de nouveau affirmé l'engagement de l'Etat "pour faire baisser la pression migratoire" à Calais.

Votre opinion

Postez un commentaire