Le maire de Champlan nie s'être opposé à l'inhumation d'un bébé rom

Votre opinion

Postez un commentaire

58 opinions
  • al Azar
    al Azar     

    Nos dirigeants du Culte musulman nous font pratiquer l' apartheid post mortem et ne veulent pas que nous soyons enterrés à côté des impies ! Ils réclament des carrés spéciaux, alors que les cimetières sont des lieux laïques.
    C'est un peu comme si, dans une HLM, des cathos refusaient que des musulmans soient dans la même cage d' escalier qu' eux, mais le conformisme hémiplégique ambiant fait que l' une des situations est tolérable et l' autre non ?
    Laquelle à votre avis ?

  • al Azar
    al Azar     

    Nos dirigeants du Culte musulman nous font pratiquer l' apartheid post mortem et ne veulent pas que nous soyons enterrés à côté des impies ! Ils réclament des carrés spéciaux, alors que les cimetières sont des lieux laïques.
    C'est un peu comme si, dans une HLM, des cathos refusaient que des musulmans soient dans la même cage d' escalier qu' eux, mais le conformisme hémiplégique ambiant fait que l' une des situations est tolérable et l' autre non ?
    Laquelle à votre avis ?

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

Votre réponse
Postez un commentaire